UP'TIMISE

La définition officielle de mercuriale est la suivante : Bulletin reproduisant les cours officiels des denrées vendues sur un marché public ; ces cours eux-mêmes.  (Source : Larousse)

A la base, c’est donc un référentiel de tarifs soumis à des cours pour les achats publics .

En pratique, le terme a été vulgarisé et est désormais utilisé dans le privé pour désigner les listes de produits référencés et négociés avec les fournisseurs.

L’objectif de la mercuriale est de pouvoir bloquer des prix sur une durée définie avec le fournisseur référencé.

Cela vous garantit ainsi une maîtrise de vos charges, une visibilité sur votre rentabilité.

C’est un levier d’optimisation achats très puissant quand il est bien utilisé !

Dans quels cas, la mise en place d’une mercuriale est-elle pertinente ?

Vous achetez des produits soumis à cours. Quelle est la fréquence de variation de ces cours ? Hors crise exceptionnelle, entendons nous !

Dans le domaine alimentaire, les produits ultra frais comme la viande, le poisson ou les fruits et légumes, sont soumis à des cours quotidiens. Un fournisseur pourra alors vous bloquer les prix sur plusieurs semaines dans le meilleur des cas.

Pourquoi bloquer ces prix ?

Vous vous engagez avec ce fournisseur à lui commander ces produits, il a une idée du volume qu’il va vous vendre sur la période donnée, s’il bloque ses prix vous n’irez pas à la concurrence, il sécurise son CA.

Et vous sécurisez vos achats car vous connaissez à l’avance le prix de vos matières premières. Vous n’avez pas à chercher d’autres tarifs, vous gagnez du temps de gestion.

NB : En revanche, avant de mettre en place une mercuriale, consultez plusieurs fournisseurs pour les mettre en concurrence et choisir le meilleur pour vous !

Sur d’autres besoins les prix vont pouvoir être bloqués plusieurs mois et jusqu’à 1 an.

Il est donc très pertinent et sécurisant pour vous, de mettre en place des référencements (mercuriales) pour tous vos besoins récurrents, vos achats à fort volume et ce quel que soit le domaine.

Enfin, sur des besoins moins stratégiques (catégorie C) avec une récurrence de commandes et aucun intérêt de se disperser, la mercuriale est encore une fois pertinente.

C’est le cas des fournitures de bureau. Petit poste de dépenses généralement. Les besoins sont toujours les mêmes, papier, stylo, classement…
Lister les articles dont vous avez besoin, négocier un prix fixe sur 12 mois vous fera gagner tellement sur le prix d’achat mais aussi sur le temps que passent les collaborateurs à choisir la couleur de leur prochain cahier ! #histoirevecue 😅

Et une fois que les mercuriales sont en place, on fait quoi ?

On les suit !

Et oui parce que votre liste de besoins peut évoluer, il faut régulièrement et au moins une fois par an faire le point sur vos achats.

Qu’avez vous acheté en dehors de la mercuriale ? Quels articles référencés n’avez vous pas acheté ? Pourquoi ?

Votre fournisseur est-il toujours le mieux placé sur ce marché ?

A chaque fois que je commence à travailler avec mes clients sur les mercuriales qu’ils ont déjà, je vois qu’ils ont fait ce travail de recensement des besoins et de négociations à un moment donné et depuis ils laissent vivre le référencement et c’est le fournisseur qui mène la barque. Le fournisseur envoie les révisions tarifaires, ajoute des produits ou en retire.

Les clients subissent les hausses des marchés mais jamais les baisses. Pourtant ça arrive que les marchés soient en baisse !

Nous arrivons donc au moment où la mercuriale doit être mise en appel d’offres. Ce sera l’objet d’un prochain article 😉

Pour plus de renseignements ou si vous souhaitez être accompagnés dans la gestion de vos mercuriales c’est par ici 👉 https://bit.ly/3ivVrNH