UP'TIMISE

Établir une politique de management des risques fournisseurs, quel intérêt ?

 

Deux entreprises qui travaillent ensemble deviennent interdépendantes.
Ainsi la société qui vend va s’assurer que le client est fiable financièrement, qu’il paiera dans les temps par exemple.

Quels sont les risques pour la société qui achète ?

  • Risques opérationnels : Problème de disponibilité, de délais, de qualité etc…
  • Risques stratégiques : le fournisseur est-il dépendant du partenariat ? peut il assumer dans la durée ce qui est attendu de sa part ?
  • Risques juridiques : le fournisseur respecte-t-il la réglementation ?
  • Risques image : éthiques, sociétaux ou environnementaux, les incidents qui ternissent l’image du fournisseur se répercutent sur l’image du client.

Alors, que faire ?
On ne peut évidemment pas tout prévoir et encore moins se méfier de tout.

En tant que client, il est important de comprendre quels sont les risques potentiels auxquels nous nous exposons en travaillant avec tel ou tel partenaire.

Il nous faudra hiérarchiser les risques selon différents critères :

  • En utilisant la classification Kraljic par exemple
  • En pondérant la fréquence et l’impact financier du risque potentiel etc…

Une fois le mapping des risques fait, il faut arbitrer :

Est ce que j’y vais quand même ? Dans quelles conditions ? Quels indicateurs de performance dois-je mettre en place ?

Tout cela se discute et se négocie avec le fournisseur. Le contrat sert de garde-fous, le dialogue sert d’atténuateur.

Ainsi les deux parties avancent dans le même sens. Si un problème survient, elles peuvent le gérer, elles ont les solutions, personne ne subit.

Exemple actuel : La crise du covid a mis à mal certains producteurs agro alimentaires, qui ne vont pas pouvoir produire de grandes quantités tout de suite comme auparavant.
Sur certains produits, il faudra alors que le client s’engage sur des volumes ou qu’il comprenne que son besoin ne sera peut être pas satisfait tout au long de l’année et dans les conditions attendues. Le client dans ce cas doit mesurer son risque opérationnel.

Si vous n’êtes pas sûr de maîtriser vos risques fournisseurs, un audit de votre organisation vous permettra d’y voir plus clair.
Contactez moi pour en discuter